27.2.15

Bonne semaine de relâche à tous!



Nous aussi on va se « relâcher » un peu la semaine prochaine…Enfin, c’est façon de parler… y a pas de relâche pour les parents! Mais il y a aura peut-être un peu moins d’action sur notre blog.

Si, comme moi, vous restez à Montréal la semaine prochaine, ce ne sont pas les options qui manquent. Plutôt que de vous faire une n-ième liste de toutes les activités possibles et inimaginables pour nos chers bambins, je préfère vous référer à la sélection toute prête et assez exhaustive du magazine montréalais Montréal pour Enfants. Vous pouvez téléchargez la version pdf de l’article La relâche, entre fureur mondaine et douce nature ici.

De notre côté, on va faire un peu en fonction du temps (si seulement il ne pouvait faire « que » entre -5C et 0C hein, ce serait sympa!) : luge ou patin au Lac aux Castors si on peut mettre un pied dehors, des playdates entre copains, un stop au Musée des Sciences pour les Pandas en 3D (et l’incontournable salle Clic!), un film du FIFEM au Musée des Beaux Arts de Montréal, peut-être un atelier un peu plus ardu que ce qu’on fait d’habitude à l’Atelier du Coin de la Rue (regardez les couleurs de ce capteur de rêves et de ces flèches, ça donne envie!).


Et puis, on va refaire une SUPERSTRUCTURE. « Mais qu’est ce que c’est que ce truc??? » me direz-vous… Tout a commencé avec un livre de Charlie et Lola il y a trois ans. Après l’avoir lu, on avait construit ces fusées avec les enfants.


Les nôtres sont un peu usées, car – sans mentir – ce sont leur jouet préféré depuis trois ans. Tout le monde le dit, ce n’est pas nouveau : les meilleurs jouets sont les plus simples et ceux que les enfants créent eux-mêmes. 

Depuis, les enfants ont grandi, on va essayer de faire un peu plus sophistiqué, utiliser de la peinture, Jules voulait aussi mettre des petites lampes à LED à l’intérieur… je ne sais pas si leurs superstructures ressembleront aux modèles sélectionnés sur Pinterest ci-dessous mais je pense qu’on va bien s’amuser! 
J'aime bien la version fusée princesse aussi ;-)
Bonne semaine à tous!
                                                                 ***
Spring break is around the corner… (the break, not Spring unfortunately…) and these little hands of ours will be busy attempting to entertain our crew so they won’t be able to type as much as usual for this blog.

There is, as always, a ton of cool stuff to do in Montreal. If, like me, you are staying in our great city, check the Montréal pour Enfants article called La relâche, entre fureur mondaine et douce nature here. For English-speakers only, check this day-by-day online calendar from Montreal Families.

So, on our side, we’ll be checking the weather: if not too cold (come on, a mild -5C would be nice!), we’ll go skating or sledding at Beaver Lake, in any case we will organise playdates with friends, we’ll stop at the Science Museum for the Pandas movie in 3D (and the unmissable Clic! room), we may watch another FIFEM movie at the Museum of Fine Arts and may try a fancy workshop at the Atelier du Coin de la Rue (look at these dream catchers and arrows!).

And then, we are going to do new SUPERSTRUCTURES! « What’s that??? » you may ask… It all started three years ago with this Charlie and Lola book. After reading it, we built these rocketships, which are to date their favourite toy ever. I couldn’t agree more with the saying that the best toys are the simplest and the ones kids build themselves.

Since then, kids have gotten bigger, so we can aspire to do something a bit more sophisticated, like using paint, Jules also wanted to add LED lights inside, etc. I don’t know if their superstructures will look anything like these Pinterest models but I am sure we will have fun
(I like the princess rocket too ;-))!

Have a good week everyone!

19.2.15

La sortie du dimanche : Jasper, pingouin explorateur

photo: Dr Bac Films
« Jasper est un pingouin curieux : il rêve de découvrir ce qui se cache derrière les icebergs. Pourtant, le professeur des pingouins est bien clair à ce sujet : il n’y a rien au-delà de la banquise ! » On se doute bien que Jasper ne va pas vraiment écouter le professeur et que vont s’en suivre d’incroyables aventures…

Dans le cadre du FIFEM en tournée (Festival International du Film pour Enfants de Montréal), le Musée des Beaux Arts de Montréal propose ce dimanche 22 février à 11h le film Jasper, pingouin explorateur (en Français, à partir de 3 ans) – ne le cherchez pas sur le site du musée, j’ai dû les appeler pour savoir quel film serait à l’affiche ce dimanche.

Honnêtement, la sélection du FIFEM est toujours très bien, la salle de projection du musée des beaux-arts est mieux que celles des chaînes de cinéma dans lesquelles j’emmène d’habitude les enfants, la projection est gratuite, on a le temps de faire un petit atelier à 10h15 avant le film… et hop on est de retour à la maison pour le déjeuner (ou bien on part à la découverte de la nouvelle expo sur l’orientalisme)! Que demander de plus en ces temps enneigés et frisquets…

Les laissez-passer sont à retirer à l’espace famille au rez-de-chaussée du musée à partir de 10h. Et voici un lien vers le cahier pédagogique du film créé par le FIFEM (avec des idées de questions à poser aux enfants avant et après le film, coloriage, etc.).

Psst – il y aura d’autres projections pendant la relâche… je vous en parle la semaine prochaine…

                                                            ***

Sorry friends, this time the movie is in French only… But it is not always the case. Usually the Museum of Fine Arts tries to show both an English and a French version on different dates, and I am sure it will be the case during March break, so stay tuned (I will post some suggestions of activities for the break next week).
However, if you want to improve your or your kids’ French, go and see Jasper, pingouin explorateur!
« Jasper is a curious penguin: he wants to know what hides behind icebergs. However the penguins’ teacher has been clear: there is nothing to see beyond the icecap!” We can all guess that Jasper won't listen and that great adventures will unfold…

As part of the Montreal International Children Film Festival (FIFEM), the Montreal Museum of Fine Arts is showing Jasper, pingouin explorateur this coming Sunday (22.02) at 11am (in French, for 3 year olds and above).

The FIFEM selection is always great, the musem’s projection room is better than most movie theatres’, it is free, you can do a quick arts and crafts workshop at the museum at 10.15am just before the movie… and bingo, you are back at home for lunch (or you may decide to explore the new exhibition on orientalism)! Is there anything not to like when it is cold and snowy outside?

You can ask for your passes in the family lounge (left of the museum main entrance) from 10am. Here is a link to the Jasper pedagogical leaflet released by the FIFEM (in French only).

16.2.15

To code or not to code? Is it even a question?

Photo: helloruby.com
Foreword: Before going any further, I should mention that I am a non-techy, computers are usually not my friends and I rely on other people to fix my technology-related problems. I love pencils, paper and – as you know by now – washi tape…

Having spoken recently to parents who work in the tech industry, I realised that all of them are teaching their kids how to code (or signing them up to programming camps/classes). Coding wasn’t really on my radar in terms of after-school activities but now I am starting to wonder… if schools aren’t doing it (I will come back to this point in a minute), should we? If we want our kids to have options in their future professional lives (be that in the creative industry or as entrepreneurs… technology is everywhere!), is it a language they should at least understand – if not master?

I don’t pretend to have answer to any of these questions, and like for any other educational questions, it is a personal choice, but I thought I would share with you what I discovered, having done a bit of research on the subject.

So, let’s start with the assumption that we are either relying on schools to teach our children the fundamental topics that will allow them to be part of, and contribute to, society or we complement the school’s curriculum by adding extra-curricular activities that we think are important to the development of our children’s personalities – traditionally in the area of arts and sports.

Let’s look at government-funded schools first then. Here in Quebec: no programming classes in the primary school curriculum. Same in France (though they are supposed to be offered on an optional basis since this Fall). The U.K. (another country we have lived in with the kids) seems to be one of the pioneers: since this school year, England has a new compulsory computing curriculum for primary schools which now includes programming for children as young as 5. You can read this article if you want to know more about the rationale for change and what each age group will be learning (they also provide great tips about apps and online courses, which I will summarize and add to at the end of this article). What about Scandinavia, usually at the forefront of educational methods and outcomes? Finland for instance will also require all primary school students to learn programming starting Fall 2016.

OK, so unless you live in England or soon in Finland, if you want your kids to learn the basics of programming, it will be on you.

Here are a few tips and options, if like for me, programming is a new language.

Around 5 years old

The more serious stuff seems to start around 8 years old (I guess once kids know how to read and write properly). However, you can initiate them to the concepts of programming (like loops, conditional statements, etc.) starting 5. They will work with “blocks” (aka the “scratch” language), behind which are real lines of code, but they won’t write the syntax of the code themselves at that stage of course.
-   Recommended apps you will hear about: ScratchJr (free), Hopscotch (free) and this new one Code Blast (US$ 0.99) for instance
-   There are also online courses targeted at the younger children provided by Tynker (US$50 per course)
-   Oh, and this one I love as it strikes my core artistic and feminist values! Meet Linda Liukas, a Finnish programmer, child book illustrator, entrepreneur… She is a-ma-zing! I love her enthusiasm, creativity and mission, which is to demystify technology – starting with kids – and bring more women to the tech world. Watch this video to learn more about her various projects (nice shoes too!):
  • Her book about a 6-year-old girl called Ruby who is discovering the world of computers and programming will be out Fall 2015. Enter your email address here and you will get notified when it is released (alongside a website and other apps)
  • The current Hello Ruby website has cool and beautifully drawn activities to do with the kids, like building your first computer with paper and scissors!
  • And she has a not-for-profit organization called Rail Girls. “Our aim is to give tools and a community for women to understand technology and to build their ideas” (the last workshop to date was organised in Ottawa late Jan… Montreal – get your act together!) 
(FYI – Even the BBC is getting coding into its CBeebies and CBBC TV programs!)

From 8 years old

-   Of course, all the above applies to 8-year old novices but if they are already Minecraft fans, why not get them started with the new Minecraft LearnToMod add-on
-   You could do an Hour of Code with them at home (using Scratch so super easy, I have done it!), and be part of a global movement (like Obama, Shakira, Ashton Kutcher and many others… watch this video)

-   For in-person options, you can check iD Tech (currently in the U.S.A. only). They do however have an online program called TechRocket  ($30 per month)
-   And if they like to build physical stuff:
  • Build and code your own computer with Kano.me (US$ 150)
  • Program your own robot with the robots Dash and Dot (US$180 for one robot)

For older kids and teenagers

-   This is where online courses become really interesting in my opinion and there is an array of options:
  • Free online providers like the specialised Codecademy and the more classic Khan Academy, EdX or Coursera. They all have programming courses, where you can learn the different languages (Java, Python, PHP, etc.)
  • Subscription-based online providers like Lynda.com, Video2brain (which offers courses in French, German and Spanish) and Udemy

-     In addition, if you like a good old-fashioned textbook that outlines the main concepts of programming, turn to this BBC website aimed at supporting students through their school curriculum
-     App-wise, I am sure there are many. I have read about Hakitzu, which got a bit of a buzz when it launched, where you basically learn Java while programming robots. If we want to get more girls into coding, I am not sure this is the right type of game… please Linda Liukas, once you are done with 6 year olds, can you tackle teenage girls?


At first, I was a bit overwhelmed by this area but at least now I feel a tiny bit more equipped if we decide to introduce our kids to the world of coding. I hope you will find this helpful too!


                                                            ***

Allez, je vous traduis l’introduction ! Pour les recommandations par classe d’âge, cliquez sur les liens dans la section anglaise. Malheureusement, la plupart des articles et vidéos sont en anglais (on est un peu à la traîne, j’ai l’impression nous les francophones dans ce domaine… si vous avez de bons conseils, laissez un commentaire sur le blog et je serai heureuse d’actualiser l’article avec vos idées). C’est parti….

Avant d’aller plus loin, je voulais mentionner qu’en général, la technologie et moi ne sommes pas amies et que je fais confiance à d’autres personnes bien plus qualifiées que moi pour résoudre mes problèmes d’ordinateur, i-pad et autres objets tactiles non identifiés. J’aime les crayons, le papier et – comme vous le savez maintenant – le washi tape…

Au cours de conversations récentes avec des amis travaillant dans le secteur de la technologie, j’ai réalisé que presque tous enseignent ou font enseigner à leurs enfants la programmation. Je dois avouer que je n’avais jamais considéré la programmation comme une option dans mes choix d’activités extra-scolaires pour les enfants mais ces conversations ont suscité ma curiosité… si les écoles ne l’enseignent pas, est-ce que l’on devrait nous l’apprendre à nos enfants ? Si on ne veut pas fermer de portes dans les choix professionnels futurs de notre progéniture (que ce soit dans un emploi créatif ou pour devenir entrepreneur, la technologie est partout !), est-ce un langage qu’ils devraient au moins comprendre si ce n’est maîtriser ?

Je ne prétends pas avoir les réponses à toutes ces questions, et de toute façon, comme tout sujet relatif à l’éducation des enfants, c’est un choix personnel. Cependant, je voulais partager avec vous quelques pistes glanées au cours de ma modeste recherche.

Prenons l’hypothèse que soit nous donnons la responsabilité à l’école d’enseigner à nos enfants les sujets fondamentaux qui leur permettront de faire partie de – et de contribuer à – la société, soit nous décidons de compléter cette formation en y ajoutant des activités que nous pensons importantes dans le développement de nos enfants – communément dans le domaine des sports ou des arts.

Commençons par regarder les écoles publiques. Ici au Québec : pas de cours de programmation au primaire. Même chose en France (bien que, depuis cet automne, il paraîtrait que cela puisse être offert de manière optionnelle). Le Royaume-Uni (autre pays dans lequel nous avons vécu avec les enfants) semble être un des pionniers dans ce domaine : en effet, depuis cette année scolaire, l’Angleterre a inscrit dans le programme officiel obligatoire un enseignement de la programmation, et ceci dès 5 ans. Reportez vous à cet article si vous voulez plus de détails sur les raisons de ce changement et ce qui est au programme par classe d’âge (vous y trouverez aussi de bonnes recommandations d’applications et de cours en ligne, que je reprendrai et complèterai à la fin de l’article). Et la Scandinavie dans tout ça, elle qui est d’habitude à la pointe des méthodes et résultats en matière d’éducation ? La Finlande, par exemple, inclura dans son programme primaire obligatoire des cours de programmation à l’automne 2016.

OK, donc à moins que vous n’habitiez en Angleterre ou bientôt en Finlande, si vous voulez que vos enfants apprennent les fondamentaux de la programmation, la responsabilité retombe sur vous !

En vous reportant à la section anglaise, je vous propose quelques pistes et options, si pour vous comme pour moi, la programmation est une nouvelle langue.

13.2.15

Bricolage d'hiver: Assemblage de blocs de glace


Ce qui est sympa avec les enfants qui grandissent c'est qu'ils trouvent eux-même des idées pour s'amuser. Non sans avoir encore besoin de mon aide (thank god) les filles se sont lancées dans la fabrication de glaçons avec tous les contenants trouvés à la maison dans le but d'en faire une grande sculpture. Les briques de lait ou de jus, pots de yaourt, tout y passait. Remplis d'eau, ils étaient aussitôt déposés sur la terrasse. On a parfois essayé d'y mettre un peu de colorant, mais attention même gelé c'est hyper tachant. Mitaines blanches...euh orange maintenant. Une fois tous les morceaux démoulés ne leur reste plus qu'à les assembler comme ils le souhaitent. Parfois les morceaux ne tenaient pas bien alors on mettait un peu de neige entre eux et avec une bouteille à spray remplie d'eau, on aspergeait les joints de neige. Voilà c'est hyper simple, ça fait jouer dehors en plus d'être joli. Et la sculpture est devenu un hôtel de glace pour Playmobils...classique!