30.1.15

« Interdit aux parents » : les guides touristiques Lonely Planet pour les enfants



Mes deux grands sont nés en Angleterre, à Londres. Chaque année, nous rentrons voir la famille en Europe et à cette occasion, nous faisons en général un petit crochet par Londres. Même s’ils n’y ont pas vécu très longtemps, pour eux, c’est leur ville d’origine et ils aiment qu’on leur en parle.

Récemment, j’ai ramené à Jules ce livre publié par Lonely Planet dans leur collection « Interdit aux parents » intitulé Londres – Pour en savoir plus que les grands. Ce n’est pas la première fois que je leur lis des livres sur Londres, mais cette fois-ci, je n’arrive pas à l’en décoller!

Voilà ce qu’on peut lire sur la première page : « CE LIVRE N’EST PAS UN GUIDE TOURISTIQUE. Il est absolument interdit aux parents »… Prometteur, non? De manière plus sérieuse, Lonely Planet se propose de faire découvrir de façon ludique aux enfants âgés entre 6 et 12 ans une ville ou un pays, à travers ses personnages célèbres, ses anecdotes et ses particularités culturelles.

Ce que moi en tant que parent j’aime dans cette collection : les livres s’adressent aux enfants (tant dans la manière dont ils sont écrits que par le choix des sujets), le graphisme est ludique, le lecteur (même adulte) apprend plein de choses et – même s’ils disent le contraire – c’est un vrai guide touristique que les enfants pourront glisser dans leur valise. Ce que Jules aime : les images et toutes les histoires qui font peur (Jack l’Éventreur, le grand feu de Londres du 17e siècle, Bonfire night… J’espère que ça n’en dit pas trop sur la personnalité de mon fils)!



Les premiers guides de cette collection sont sortis en 2011, en Anglais, et ont commencé à être traduits en Français en 2013. La collection est désormais très étendue (plus de choix en Anglais qu’en Français pour l’instant) et couvre aussi bien villes (e.g., New York, Paris, Rome), que pays (e.g., Chine, Etats-Unis, Australie) ou régions/continents (e.g., Afrique, Amérique du Sud, Asie). Vous pouvez aller directement sur le site Lonely Planet pour voir tous les titres disponibles (pas encore de Montréal malheureusement!)

ChaptersIndigo en a certains en Français et en Anglais. Renaud-Bray en a d’autres en Français seulement.
  
                                                            ***

Jules and Charlotte were born in London, U.K. Every year, we go on a family trip to Europe and we usually try to squeeze in a weekend in London. Even if they haven’t lived there for a long stretch of time, they still consider it the city they are from and they like to hear about it.

Recently, I brought back a Lonely Planet book for Jules from their « Not For Parents »  collection called London – Everything you ever wanted to know. It is not the first time I read them books about London, but this time, he can’t put it down!

The first page begins “THIS IS NOT A GUIDE BOOK. And it is definitely not for parents”… sounds ominous? Seriously, Lonely Planet targets kids aged 6-12 and attempts to make them discover a city or country through its famous (and infamous) characters, anecdotes and other cultural quirks.

As a parent, here is what I like about this collection: the books are clearly made for kids (through the way it is written or the subjects they picked), the pictures and drawings are fun, whoever reads this book (including adults) learns a lot of interesting/cool facts, and – even if they claim the contrary – it is a real travel guide which the kids can pack in their own suitcase. Now, onto what Jules likes about it: the images and all the horror stories (think Jack the Ripper, the Great Fire of London, Bonfire night… what does it say about my son’s character?!?)

First published in 2011 in English, they started to translate the books into French in 2013. The collection is now pretty extensive and covers multiple cities (e.g., New York, Paris, Rome), countries (e.g., China, U.S.A., Australia) and regions/continents (e.g., Africa, South America, Asia). Check Lonely Planet to see what exists (unfortunately, no Montreal yet!)


Chapters Indigo sells some of them in English and French. Renaud-Bray some others in French only.

28.1.15

On craque pour... mabo clothier


Geneviève and I love kids’ fashion. Having both lived in Europe, we used to get inspired by brands like Petit Bateau, Bonton, Bonpoint, Caramel Baby&Child, Babàa – to name a few. Now living in Montreal, we always had the ambition, through this blog, to make you discover small North American brands – if not Canadian.  Here is the first of, hopefully, a long series of posts about wonderful, authentic, original, quality fashion brands for kids, from this continent.

So, meet mabo clothier, a brand started by Emily McMaster in 2010 that designs and manufactures all its garments in small quantities in the USA (Utah and Colorado). They only use natural fabrics like cotton, linen and wool.

I bought some spotty flannel shorts for Lucie and a Liberty dress for Charlotte last year. I was so pleased when I received my delivery! I love good wrapping and great attention to detail (think Japanese gifts), but my expectations when it comes to buying online are very low (I am used to amazon-type delivery). Instead, my items came wrapped in craft paper with washi tape (I was already in love!), a lavender sachet that made my whole kitchen smell like Provence, and a sweet hand-written note thanking me for my order! When I received my parcel again this year, I took some pictures for you to see (I bought the spotty flannel shorts for Charlotte this time).


As far as quality is concerned, I am very happy with the fabrics I have tested (the flannel, Liberty and cotton are very soft, wash well and don’t lose their colours). The designs of the clothes are simple, therefore classic, and can easily be mixed with other clothes you may have in your kid’s closet.  I find the prices reasonable: they reflect the quality of the fabric and the small batches: a (real) Liberty dress costs approximately USD 60 – not ridiculous at all for that type of fabric – , an organic cotton T-shirt USD 28 and the flannel shorts were USD 48 (currently on sale at USD 29).

I would say there is more choice for girls than boys, but mabo’s collection of organic cottons are unisex and seem very comfy.

I love this little brand and I can’t wait to see their Spring/Summer collection!

You can buy mabo clothes here (they ship to Canada).

                                                            ***

Geneviève et moi adorons la mode pour enfants. Quand nous habitions en Europe, des marques comme Petit Bateau, Bonton, Bonpoint, Caramel Baby&Child et Babàa étaient nos sources d’inspiration. Avec ce blog, nous avons toujours eu l’ambition  de vous faire découvrir de petites marques de vêtements pour enfants canadiennes, ou du moins nord-américaines, qui soient authentiques, originales, de bonne qualité et avec peut-être une petite pointe d’inspiration européenne. Voici donc le premier d’une – nous l’espérons – longue série de billets à ce sujet.

Commençons par mabo clothier, une marque fondée par Emily McMaster en 2010. Emily est la créatrice de tous les modèles produits par mabo en petites quantités aux États-Unis (Utah et Colorado). Elle n’utilise que des matériaux naturels tels le coton, le lin et la laine.

En résumé, j’aime tout dans cette marque : du packaging vintage qui sent bon la lavande, en passant par les matériaux de qualité (dont le Liberty – du vrai !) et le design classique et intemporel des modèles. Même les prix sont raisonnables (pour les matériaux utilisés et les petites quantités produites) : compter USD 60 pour une robe en Liberty, USD 28 pour un T-shirt en coton organique et USD 48 (en soldes en ce moment à USD 29) pour le short en flanelle à pois sur la photo.

J’ai hâte de découvrir leur collection printemps-été !

Vous pouvez trouver les produits mabo directement sur leur e-shop (ils livrent au Canada).