2.12.14

Mélomanes en herbe : que diriez-vous d’un coussin, un croissant et un concert le dimanche matin ?




Un des points forts de Montréal, c’est le choix incroyable qu’il y a de spectacles de qualité pour jeune public. Je trouve que par rapport à Londres ou Paris, deux villes que je connais bien, les spectacles sont accessibles très jeunes (dès 2 ans par exemple pour la Maison Théâtre), sont loin d’être niais (je n’ai rien contre guignol, mais quand même) et exposent les enfants à des arts variés (théâtre, marionnettes, musique classique et chant lyrique, cirque, etc.), le tout à des prix très accessibles. Le seul petit hic, c’est qu’en général, il faut réserver bien à l’avance… sauf au Théâtre Outremont !

Notre famille a pris et prend encore énormément de plaisir à aller au Théâtre Outremont dans le cadre de leur série pour jeunes mélomanes « Coussins Croissants ». Le concept est assez clair : les enfants apportent ou utilisent les coussins fournis par le théâtre comme siège, on leur offre croissants et jus de fruits (les parents ont droit à un café eux !), et ils regardent et surtout écoutent confortablement installés et le ventre bien repus un spectacle musical.
Forts de leur succès – là je pleure un peu quand même – le spectacle est maintenant donné dans la grande salle et non plus dans la petite salle, alors on ne s’assoie plus sur les coussins, on est plus loin de la scène, mais quand même, c’est vachement chouette ! Et puis, on peut toujours aller bruncher aux Enfants Terribles, juste en face, en sortant.

Le prochain de la série, intitulé Les Puces à Stradivarius, aura lieu le 1er mars. Vous pouvez acheter les places ici ($7 par personne). En attendant et toujours au Théâtre Outremont, vous pouvez aller regarder la programmation Ciné-Zoom de films pour enfants (Brendan et le secret de Kells me tente bien) ou de marionnettes (Ondin  le 18 janvier est très bien pour les tout-petits, nous l’avons vu l’année dernière au Théâtre Prospero).

Pour tout le programme "Famille" du Théâtre Outremont, regardez ici.

No comments:

Post a Comment